Parcours de soins de l’insuffisance cardiaque !

Les pharmaciens tombent APIC !

mettre un titre (pas trop long lu pour les mal-voyant ou si pas d'image)
  • facebook
  • linkedin

Le pharmacien d’officine doit être un relais majeur de la prise en charge du patient insuffisant cardiaque, et ce, encore plus dans un contexte régional de désertification médicale qui place l’officine au cœur du lien entre la ville et l’hôpital, mais aussi entre tous les acteurs des soins de proximité. Le rôle du pharmacien est essentiel pour la prise en charge de ces patients, à une époque où l’épidémiologie de l’insuffisance cardiaque s’accroît en raison du vieillissement de la population.

Partant de ce constat, votre URPS a organisé en février, en partenariat avec la Faculté de Pharmacie de Tours, l’UTIP et avec le soutien institutionnel des laboratoires Novartis, plusieurs séances de formation, à l’intention de pharmaciens désireux de « Donner un nouveau rythme à la prise en charge de l’insuffisance cardiaque ».

Cet engagement de l’URPS dans le projet APIC (Amélioration du Parcours de soins de l’Insuffisant Cardiaque) résulte de l’atelier « Mieux agir contre l’insuffisance cardiaque » qui avait réuni à Blois, le 15 juin 2016, quinze acteurs régionaux de la santé désireux de se mobiliser en faveur d’un meilleur accompagnement du patient insuffisant cardiaque (IC). Les formations qui ont ensuite eu lieu en février 2018 avaient pour objectifs de :

  • Permettre aux pharmaciens de mieux appréhender les patients IC dans leur activité quotidienne;
  • Assurer un suivi optimal de ces patients ;
  • Faciliter les interactions entre les professionnels de santé d’un même territoire ;
  • Identifier sur un territoire les particularités de suivi des patients IC (par une cartographie à un instant T) ;
  • Sensibiliser les patients aux points importants pour améliorer leur prise en charge (observance, activité sportive, alimentation, vaccination).
description de l'image
  • facebook
  • linkedin

De 20 à 50 personnes ont ainsi pu être formées dans chaque département au cours de ces soirées qui ont permis aux pharmaciens participants de conforter leurs connaissances sur l’insuffisance cardiaque, mais aussi d’échanger et de nouer des contacts avec d’autres professionnels de santé.

À l’issue de ces formations, l’URPS a invité les pharmaciens présents à s’impliquer dans l’identification de leurs patients IC en vue d’établir une cartographie de la prise en charge de l’IC dans la région et à répondre à une enquête à partir de questionnaires à remplir en quelques minutes (sous forme de questions majoritairement fermées) avec le patient. Ces formulaires sont à renvoyer pour la fin avril 2018 à la Faculté de Pharmacie. Un étudiant de la Faculté en analysera ensuite les résultats et réalisera, d’ici à novembre 2018, un document de synthèse qui sera mis à la disposition des officinaux.

Il est par ailleurs prévu de donner une suite à cette enquête, de janvier à mars 2019, à partir d’un second questionnaire (support d’un projet de thèse). Ce complément d’enquête sera destiné à voir si la prise en charge de l’insuffisance cardiaque a évolué, grâce à la sensibilisation, à l’officine, des patients à leur pathologie et à la prévention de leurs complications.

Les pharmaciens qui n’ont pu participer aux soirées de formation de février et qui souhaiteraient disposer d’un formulaire pour participer à l’enquête ou qui ont besoins de renseignements complémentaires peuvent en faire la demande sur le site de l’URPS ou à l’adresse mail de l’URPS (contact@urpspharmaciens-centrevaldeloire.org). Le diaporama de la formation est également à leur disposition.

NOS AUTRES ACTIONS

L'URPS Pharmaciens agit, en lien étroit avec ses mandants, pour préserver le maillage officinal et favoriser l'innovation.

Pin It on Pinterest

Share This